Aucun favori

Sous-chaptire

TECHNIQUES DE SAUVETAGE

Sur terrain glaciaire, il faut être prêt à devoir effectuer une récupération en crevasse. Les techniques de sauvetage sont relativement exigeantes, mais si vous les maîtrisez et que vous agissez rapidement et habilement en cas d'urgence, une chute en crevasse ne devrait pas avoir de lourdes conséquences.

Pour choisir quelle méthode de récupération en crevasse utiliser, le nombre de membres de la cordée est décisif, ainsi que leur connaissance et leur comportement lors de l’accident. Dans l'idéal, tous les membres de la cordée doivent être capables de sortir par eux-mêmes de la crevasse. Si ce n’est pas le cas, chacun doit au minimum maîtriser le tirage en équipe et le moufflage.

Lors d'une chute, des forces en jeu sont importantes. Il est donc vital de savoir réagir rapidement et se mettre vite en position de freinage. Ensuite, il faut rester calme et de coordonner les étapes suivantes avec ses partenaires de cordée.

Video

[Translate to Französisch:] Rescue method: Pulley

Moufflage

Le moufflage est utilisé pour le sauvetage en crevasse dans les petites cordées (2 à 3 personnes). La démultiplication avec une poulie réduit de moitié le poids de la personne tombée, de sorte qu’un partenaire costaud peut remonter seul la victime. Cependant, cela nécessite pas mal de matériel : une réserve de corde suffisante, des cordelettes, de mousquetons et une poulie-bloqueur.

Une poulie avec bloqueur, comme la MicroTraxion de Petzl, réduit les frottements et permet ainsi d’optimiser la transmission de puissance, ce qui facilite le tirage, surtout pour les cordées à deux.

 

Step 1 Step 2 Step 3 Step 4 Step 5 Important
Arresting the fall

In the event of a crevasse fall, the fall victim should be held or arrested as quickly as possible. Team members should throw themselves to the ground to lower their center of gravity, digging boots, ice axe or hands into the firn.

While the person at the rear keeps the rope under tension, the front team member (the person nearest the crevasse, green helmet) sets up an anchor to transfer the load – this may be a t-slot or ice screw anchor, depending upon the terrain.

Building an anchor

To provide greater freedom of movement, the person at the rear takes the full load and the person at the front ties a medium-length Prusik to the load line – with an over hand knot directly after the Prusik knot. The Prusik loop is then clipped directly into the belay loop on the harness using an over hand knot. Now the person in the middle of the rope team can unclip from the rope, still protected via the Prusik. He now has greater freedom of movement to dig a t-slot anchor.

Now the person in the middle (green helmet) must build the anchor (t-slot or ice screw), before transferring the load using a sling that is fed through the loop of his tied in Prusik.

 

Making contact

The person at the front clips his roping up knot into the carabiner on the anchor as backup and takes up position beside the anchor (standing or sitting), with his personal anchor under tension, creating a secondary anchor. The person at the rear (blue helmet) can now slowly transfer the load to the anchor. He unties the spare rope, and (also protected by a Prusik loop) cautiously approaches the crevasse, untying any brake knots along the rope. He then begins setting up the pulley.

Setting up the pulley

After making contact with the fall victim, he lowers the spare rope – doubled into a loop with a locking carabiner clipped in.

The ideal equipment to use is a rope clamp with integrated pulley (e.g. Micro Traxion). This has both a pulley to reduce friction and a reverse lock mechanism.

Rescue

The fall victim clips the carabiner and rope clamp with pulley into his belay loop. The rescuer at the lip of the crevasse and person in the middle beside the anchor can now begin hauling.

If the rope team has no rope clamp with integrated pulley, the free end of the rope must be secured from reversing by tying a Prusik loop around it and clipping this into the locking carabiner of the person at the lip of the crevasse (blue helmet).

The rope partners must then haul the fall victim out little by little. The reverse locking Prusik is pushed forwards after each pull.

Lip of the crevasse

As the fall victim gets closer to the lip of the crevasse, hauling should slow down and be gentler: there is a very high risk of injury at the lip of a crevasse.

 

Video

[Translate to Französisch:] Techniques de sauvetage: Moufflage

Moufflage

Le moufflage est utilisé pour le sauvetage en crevasse dans les petites cordées (2 à 3 personnes). La démultiplication avec une poulie réduit de moitié le poids de la personne tombée, de sorte qu’un partenaire costaud peut remonter seul la victime. Cependant, cela nécessite pas mal de matériel : une réserve de corde suffisante, des cordelettes, de mousquetons et une poulie-bloqueur.

Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4
Freinage et transfert de charge

Afin d'amortir la chute le plus rapidement possible, les autres membres de la cordée freinent au mieux. Avec une cordée importante, il suffit souvent d'avoir une position bien stable.
La communication et la coordination sont très importantes : La personne la plus proche du bord de la crevasse fait un prussik autour de la corde avec une cordelette de 5-6 mm de diamètre et l'attache avec un nœud de poing à son anneau d’encordement. Elle signale ensuite à ses partenaires de cordée qu'elle se décroche de la corde et qu’ils doivent donc supporter l’ensemble de la charge.  

 

Prise de contact

Pendant que les autres membres de la cordée restent en position et tiennent la personne tombée, celle de devant, assurée par son prussik, s'approche prudemment du bord de la crevasse et entre en contact avec la personne tombée.

Récupération de la personne tombée

Au bord de la crevasse, il place le piolet sous la corde pour l'empêcher de mordre encore plus profondément. Le piolet est assuré par une sangle passée dans la boucle du prussik.

Puis, sur ordre de la personne qui se trouve devant, les autres membres de la cordée reculent, tirent ainsi lentement la personne tombée.

Repasser le bord de la crevasse

Repasser le bord de la crevasse n’est pas évident : plus la personne tombée se rapproche du bord de la crevasse, plus il faut travailler avec précaution. Pour passer sur la lèvre de la crevasse, il faut tirer prudemment et la personne tombée doit se pencher en arrière et essayer de franchir le bord avec ses pieds.

Si le groupe se trouve dans une zone présentant de nombreuses crevasses et ne peut donc pas simplement marcher à reculons, chaque personne doit s'attacher à la corde avec un prussik et tirer la corde en restant sur place et en déplaçant son prussik peu à peu.