Wool Origin
Athlete: Tasmanian Merino Sheep
Photo: Franz Walter

PARADIS NATUREL DE TASMANIE

L'ORIGINE DE NOTRE LAINE

En Tasmanie, Les moutons vivent dans un habitat naturel unique. L’île originelle, située à 240 km au sud de l’Australie, offre une qualité d’air exceptionnelle et est avant tout particulièrement verte. Cet État qui fait partie de l'australie, s'étend sur une surface aussi grande que la Bavière et abrite un peu plus de 500.000 personnes - ainsi que 3 millions de moutons mérinos.

Les moutons qui produisent notre laine vivent au milieu d'un véritable paradis naturel. L'air est limpide, la nourriture pour les animaux riche et le climat tempéré: tout ce qu'il faut pour une laine mérinos ultra fine et de haute qualité. Entourée par des milliers de kilomètres d'eau, loin des sites industriels, Tasmanie bénéficie de la meilleure qualité d'air au monde, comme le démontrent des mesures effectuées régulièrement. 19 parcs nationaux offrent un abri pour tout ce qui pousse et vit sur l'île, dont 1500 espèces végétales endémiques.

  • Un île luxuriante
  • Un île luxuriante
  • Un île luxuriante
  • Un île luxuriante

Une île luxuriante

Las montagnes sauvages alternent avec de larges prairies vallonnées, entrecoupées d'arbres d'eucalyptus, de buissons et de prairies. L'ouest de l'île est presque inaccessible. A peine quelques sentiers menant aux pics rocheux et sauvages, qui peuvent être couverts de neige jusqu'au début de l'été. Et même en été un vent glacial peut souffler dans cette région de la Tasmanie.

En Tasmanie, le climat est un sujet en soi: Les "Quarantièmes rugissants" dont vous avez certainement entendu parler sont à l'origine d'un vent d'ouest redouté, qui peut frapper l'île avec force, mais qui contribue également à la qualité exceptionnelle de l'air.

En Tasmanie, tout comme en Europe il y a quatre saisons - et on peut les vivre toutes en une seule journée, comme disent certains résidents en souriant. Les mois de Décembre à Mars avec une moyenne de 21 degrés Celsius sont les plus chauds. Les mois d'hiver sont les plus humides, puisque l'île est aussi balayée par les vents de l'Antarctique. La proximité de la mer régule la température tout au long de l'année, de sorte qu'il ne fait jamais trop chaud en été, ni trop très froid en hiver.

  • Connais l'origine

Les moutons mérinos l’adorent

La partie orientale de l'île constitue un habitat idéal pour les animaux. Elle ressemble à un gigantesque plateau vert : la Tasmanie est la terre des marsupiaux. Les Wombats, différentes espèces de kangourous et le célèbre diable de Tasmanie sont ici chez eux. Et bien sûr, les moutons, aussi loin que l'œil peut voir. Les pâturages luxuriants à perte de vue fournissent une alimentation riche en protéines tout au long de l'année et un habitat naturel dans lequel les animaux peuvent évoluer en toute liberté.

C'est ici que nos moutons mérinos vivent dans un cadre naturel inégalé. Les troupeaux qui comptent en moyenne 10.000 animaux ne sont confrontés que deux ou trois fois par an aux humains, le reste du temps ils vivent de façon indépendante au milieu de riches pâturages de graminées, seulement entourés de majestueux arbres d'eucalyptus.

Les conditions naturelles telles qu'on trouve les trouve en Tasmanie, offrent une existence de rêve aux moutons. Ainsi, l'histoire de lîle est inextricablement liée à l'histoire de la laine, hier comme aujoud'hui


DES CONDITIONS PARFAITES POUR LA FINE LAINE

Des conditions partfaites
Des conditions partfaites Des conditions partfaites

Dans les fermes dont provient la laine ORTOVOX, les moutons vivent dans un habitat entièrement naturel avec des sources alimentaires riches. Ce n'est qu'une des raisons pour lesquelles la Tasmanie produit une laine d'excellente qualité:

Les Mérinos ont la belle vie dans les fermes : leur tâche quotidienne consiste à manger autant d'herbe que possible, pour garder la forme, rester en bonne santé et faire croître leur laine.

Ce sont effectivement les conditions de vie en Tasmanie, qui sont à l'origine de la qualité supérieure de la laine. Les moutons mérinos profitent de surfaces pratiquement illimitées et sources naturelles riches en nourriture puisque l'herbe des pâturages est particulièrement riche en protéines. Le climat est tempéré : les hivers ne sont pas particulièrement froid et la chaleur n'est jamais extrême l'été. Ces facteurs conduisent à une croissance uniforme des fibres - donnant une laine fine et stable. Les moutons heureux donnent une bonne laine. Exactement comme les vaches bavaroises, bien connues pour la qualité de leur lait, mais à l'autre bout du monde.

Les moutons mérinos sont originaires d'Afrique du Nord, d'où ils sont arrivés en Espagne pendant le Moyen-Age. Bien plus tard (ou après une période d'«interdiction d'exportation») ils se sont répandus en Europe et dans le monde. Le mouton à fine laine est donc arrivé avec les colons européens jusqu'en Australie et en Tasmanie, où vivent aujourd'hui la majorité des moutons Mérinos du monde.

Depuis 180 ans, beaucoup de connaissances et d'énergie ont été investies dans l'élevage en Tasmanie. Ainsi au cours des décennies des races de moutons se sont développées donnant de la laine de plus en plus fine et résistante à la déchirure. En outre, il y a un moyen de ne plus avoir recours à l'infâme mulesing: la coupe de lambeaux de peau, où les larves de mouches dangereuses peuvent se développer n'est pratiquée dans aucune des fermes que nous avons sélectionnées. Là aussi les éleveurs ont fait leur travail en guidant la reproduction. La plus part des Mérinos d'aujourd'hui ne développent plus cette couche de peau critique ce qui facilite la tonte de manière significative. 

  • Des conditions partfaites

Quelques faits et anecdotes :

Nos fournisseurs de laine blancs à quatre pattes sont des professionnels en matière de résistance, de recherche de pâturage et de marche. Ils sont très adaptables et gèrent ainsi parfaitement les changements de temps rapides de leur île natale.

Si l'on additionne tous les moutons appartenant aux élevages des "fermes ORTOVOX", on arrive rapidement à 60.000 Mérinos - le nombre de moutons gardés varie toujours en fonction de la quantité de précipitations reçues l'année précédente. Puisqu'on doit toujours être sûr qu'il y aura assez de nourriture disponible pour tous les moutons.

Nous pouvons ainsi collecter jusqu'à 360.000 kg de laine par an pour la fabrication de nos vêtements Mountainwear. Si on veut être précis, un seul mouton peut changer la donne en faussant la moyenne. Il peut arriver qu'un mouton mérinos se perde dans la vaste étendue des pâturages. Lorsqu'il est retrouvé (parfois après des années), il doit être libéré de sa lourde charge de laine. C'est ce qui est arrivé, par exemple, au pauvre Chris en Australie : après des années de «vie sauvage» on lui a retiré 40 kg de laine. Chris est ainsi rentré dans l'histoire comme le mouton avec le plus de laine.

  • Des conditions partfaites

Un mouton mérinos donne normalement entre deux et quatre kilogrammes de laine (lavée) par an. Les mérinos les plus performants peuvent produire jusqu'à dix kilogrammes de laine - nos fermes produisent régulièrement environ six kg de laine par mouton. Ils doivent être tondus au moins une fois par an puisque la laine du mouton ne cesse jamais de pousser (voir Chris). Un manteau laineux trop épais peut avoir des conséquences désagréables, telles que l'accumulation excessive de chaleur, des troubles du mouvement et même la cécité.

Depuis près de 200 ans, les habitants de Tasmanie vivent grâce aux moutons et avec eux. Ils sont bien placés pour savoir comme la nature peut être impitoyable. Ils savent donc à quel point il est important que les éleveurs travaillent de façon durable pour prendre soin de leurs bêtes comme de leurs terres.


DES MILLIONS D'ANNEES DE DEVELOPPEMENT

L'origine de la laine
L'origine de la laine L'origine de la laine

Nous profitons des conditions optimales en Tasmanie pour utiliser la fine laine mérinos de haute qualité. La nature locale constitue un cadre de vie idéal pour les moutons et leur laine. Parce que la nature a réussi en plusieurs millions d'années, ce que les gens essaient d'obtenir en quelques centaines d'années seulement : créer une fibre parfaite. La laine mérinos de Tasmanie est considérée comme d'une qualité particulièrement élevée, car ici toutes les conditions sont réunies. Les animaux ont beaucoup d'herbe fraîche, de vastes étendues où se déplacer à volonté et ils sont traités avec bienveillance.

ORTOVOX s'approvisionne en laine auprès de fermes sélectionnées en Tasmanie, qui sont souvent gérées par les mêmes familles depuis plusieurs générations. Mais savoir que notre laine provient de moutons mérinos de Tasmanie ne nous suffit pas. Voilà pourquoi Ortovox a créé sa propre norme, particulièrement complète pour la laine: la ORTOVOX WOOL PROMISE (OWP, qui signifie Promesse Laine Ortovox). Avec la OWP, nous veillons au respect des normes les plus élevées en matière de bien-être animal et d'agriculture durable. Basée sur la norme internationale 'Responsible Wool Standard' (RWS), la ORTOVOX WOOL PROMISE a une approche encore plus complète : la OWP se concentre sur le bien-être animal, la gestion des fermes et des terres, mais aussi l'abattage et le transport. Plus de 60 indicateurs sont régulièrement audités et contrôlés dans les fermes par des inspecteurs indépendants. Nous dialoguons donc constamment avec nos éleveurs et nous nous réunissons lors d'une 'table ronde' annuelle pour créer une plateforme de discussion en toute transparence et étudier de nouvelles idées. Cela rend la relation avec les producteurs de laine extrêmement personnelle, directe et transparente et c'est pourquoi nous travaillons et portons leur laine de haute qualité avec fierté et en ayant bonne conscience.
Mais que signifie exactement laine de haute qualité ? D'où vient-elle ? Voici les réponses à vos questions.

  • On ne la sent pas

    ON NE LA SENT PAS

    ON NE LA SENT PASLa qualité de la laine est généralement définie en mesurant la fibre. Plus la fibre est fine, plus la qualité et le prix sont élevés - et moins la laine gratte. On mesure l'épaisseur des fibres de laine Mérinos en utilisant les microns, un micron correspondant à un millième de millimètre (= 0,001 mm):

    Ultrafine : moins de 16,5 microns
    Superfine : 17 à 18,9 microns
    Fine : 19 à 21,9 microns
    Moyenne : 22 à 23 microns
    Forte : 24 à 25 microns

    La seule laine plus fine que la laine mérinos vient des lapins angora avec une fibre d'épaisseur 12-16 microns.

  • EVOLUTION DE LA LAINE

    Elle est généralement blanche, mais peut aussi être noire ou brune. S'il fait chaud, elle a un effet rafraichissant et lorsqu'il fait froid, elle réchauffe. Quand nous parlons de la laine, nous parlons de la partie douce du pelage des moutons (pas la base). La laine pousse et repousse et repousse, ce qui en fait une matière première durable de 100%, utilisée depuis quatre mille ans avant Jésus Christ. Les fibres synthétiques et le coton sont les principaux «concurrents» de la laine, qui n'a cependant rien perdu de son importance pour les hommes.

    Evolution de la laine
  • Qu'est-ce que la laine ?

    Qu'est-ce que la laine ?

    Avant, la laine utilisée pour le sport et la montagne était bien chaude, mais elle grattait et séchait difficilement lorsqu'elle était humide, sans compter qu'elle n'était pas vraiment sexy. Il s'agissait en fait de laine "classique" produite par d'autres races de moutons et pas par des mérinos. Cette laine est environ deux fois plus épaisse que celle de nos amis à quatre pattes de Tasmanie.

    Aujourd'hui, chez Ortovox aussi bien sûr, les fibres très fines de laine mérinos sont utilisées, en particulier pour les sous-vêtements et autres produits en contact direct avec la peau.

  • Comment exactement la laine du mouton rentre t'elle dans le cycle de production ?

Comment exactement la laine du mouton rentre t'elle dans le cycle de production ?

Pour collecter la laine et pouvoir la traiter, les moutons sont tondus deux fois par an, d'où le nom de laine vierge. Il n'y a donc pas vraiment de différence entre la laine vierge et la laine mérinos puisque la première appellation fait référence à la méthode de production, et la deuxième à la race de moutons et au type de laine. Dans le sens littéral du terme, on utilise le terme de laine vierge du fait que la laine est directement prélevée sur un animal vivant, elle est donc neuve et ne provient pas de produits recyclés.

 

 

  • Caractéristiques de notre laine mérinos

Caractéristiques de notre laine mérinos

La fibre fonctionnelle pousse naturellement tout au long de l'année. La laine mérinos est produit grâce à de l'eau, de l'air et de l'herbe et si on souhaitait la composter, ils faudrait environ trois mois pour la  biodégrader et qu'elle disparaisse complètement dans le sol. Les fibres synthétiques sont bien loin de ce résultat.

La laine mérinos est ainsi bonne si elle est si fine qu'elle ne gratte pas, si uniforme et stable que les fibres fines ne se déchirent pas et déjà si propre à l'état brut que peu de savon et d'eau sont nécessaires pour la nettoyer.

Pour comprendre pourquoi notre fibre préférée est aussi fonctionnelle, il faut s'intéresser à ses "valeurs intérieures" : Le noyau assure la respirabilité ou l'absorption d'humidité, tandis que la surface au contraire aime l'eau, de sorte que la peau reste sèche. La structure des molécules protéiques à l'intérieur détruisent facilement les bactéries avant qu'elles ne causent des odeurs. Le noyau de la fibre est torsadé à la manière d'une hélice, ce qui rend la laine élastique. La résistance est liée à la membrane cellulaire qui reste sous pression constamment. 

  • Retournons à nos moutons

Retournons à nos moutons

La laine mérinos pousse en petites grappes très denses sur le dos des moutons. Elle est fine, douce, ondulée en boucles, avec une surface molletonnée et élastique. Comme toutes les fibres animales, la fibre de laine est constituée de protéines et de kératine. Le secret de ses caractéristiques positives est lié à la performance de la fibre en elle-même.