Aucun favori
Tactique: Dans la paroi Tactique: Dans la paroi Tactique: Dans la paroi
Sous-chapitre: Compétences d'escalade alpine

Compétences d'escalade alpine

TACTIQUE: DANS LA PAROI

Avec votre partenaire de cordée, vous êtes au pied du mur. Il vous faut maintenant connaître quelques règles de base nécessaires avant et pendant l’ascension.

Le check du partenaire est indispensable avant de commencer à grimper. De plus, chaque cordée doit décider si elle va grimper en réversible (on alterne celui qui grimpe en tête) ou non. Il n’y a qu’avec un enchainement fluide, en utilisant les bonnes instructions et la bonne façon de mousquetonner que la cordée peut progresser efficacement et rapidement. Si malgré une bonne préparation le second rencontre des difficultés dans le mur, il est important que les grimpeurs maîtrisent des méthodes telles que le mouflage pour aider rapidement. Enfin, une bonne cordée se caractérise aussi par des manipulations de corde propres pour éviter de perdre du temps ou de se retrouver en situation critique.

Check des partenaires

Le check des partenaires est fondamental avant chaque départ d'une cordée: de l’escalade sportive à l’escalade alpine, en passant par la glace, l'escalade mixte, ou les courses en haute altitude, c'est une étape indispensable. Lors de cette vérification, chaque grimpeur se contrôle lui-même et contrôle son partenaire. A cause de la routine en particulier, de petites erreurs peuvent passer inaperçues et avoir des conséquences fatales une fois à la verticale.

Check des partenaires

LORS D'UN CHECK PARTENAIRE, LES CINQ POINTS SUIVANTS SONT VÉRIFIÉS

  1. Le harnais est-il correctement mis en place et attaché?
  2. Le nœud d’assurage sur le harnais est-il fait comme il faut?
  3. L’appareil d’assurage est-il correctement installé, le mousqueton HMS bien fermé et verrouillé ? 
  4. Celui qui grimpe a t’il suffisamment de matériel à la ceinture?
  5. La corde est-elle assez longue et a-t-on fait un nœud de sécurisation au bout?
Enchainement fluide des longueurs Enchainement fluide des longueurs Enchainement fluide des longueurs

Enchainement fluide des longueurs

Les casques sont mis et le check partenaire est terminé. Maintenant, on peut commencer: Si l’on grimpe en réversible, le leader et le second alternent les rôles à chaque longueur. Le grimpeur qui arrive en second va grimper en tête dans la longueur suivante. Au relais suivant on change à nouveau. Cependant, s'il n'y a qu'un seul leader qui grimpe en tête à chaque longueur, on parle de leadership permanent ou de cordée non-réversible. Les manipulations de corde et la construction du relais doivent être ajustées en conséquence.

Les commandes de corde sont les mêmes pour les deux tactiques. Avec ces commandes, chaque partenaire de cordée sait ce qu’il doit faire. Dans des cordée bien rodées, ou dans les cas où les deux membres de la cordée ne s’entendent plus en montagne, les commandes peuvent être données en tirant sur la corde. 

Explorons la progression d’une cordée à deux, vue de la perspective du leader et de celui qui grimpe en second:

Arrivé au pied du mur, répartir le matériel et check partenaire
Pied de la voie

La marche d’approche est terminée et vous êtes au pied de la voie. Chacun a mis son casque, son harnais et ses chaussons et préparé le matériel sur sa ceinture. Une fois l'équipement installé, le leader s’encorde et le second installe le dispositif d’assurage. 

Le check des partenaires est une étape indispensable avant de démarrer l’ascension. On effectue une vérification mutuelle du casque, harnais, point et nœud d’encordement, dispositif d’assurage, relais et matériel. 

Un dernier coup d’œil au Topo pour mémoriser l’itinéraire de la voie et c’est parti… 

01
Grimper en tête
Leader

Celui qui grimpe en tête commence à grimper avec le premier point d’ancrage ou d’assurage en ligne de mire. Si aucun spit n’est visible, il installe un point d’assurage mobile.

Il attend, pour mousquetonner, d’être dans une position stable et pas en sur-extension. 

Second

Le second l’assure attentivement, tout veillant à ce que la corde se déroule proprement. Lorsque le leader mousquetonne, il lui laisse suffisamment de corde au bon moment.

02
Relais
Leader

 

Celui qui grimpe en tête a atteint le relais. En fonction du nombre de points fixes et de leur qualité, il choisit une méthode de construction du relais. Dès que le relais est mis en place et qu'il s'est assuré dessus, il prononce la première commande de corde: ‘VACHÉ’. 

NOTE: S’il y a plusieurs cordées aux alentours, le grimpeur prononce le prénom de son partenaire après chaque commande pour éviter d’induire en erreur une cordée proche.

Second

 

Dès que le second entend la commande de corde „VACHÉ“ il libère le dispositif d’assurage et crie: „CORDE LIBRE“.

03
Avaler la corde
Leader

Le grimpeur au relais avale la corde rapidement et proprement. Il est recommandé de poser la corde en tas sur une vire. Dans le cas d’un relais suspendu, la corde doit être lovée en boucles qui sont grandes au départ et dont la taille diminue petit à petit sur les pieds, sur la longe ou dans une sangle. Ainsi, la corde ne risquera pas de glisser ni de se mélanger lorsqu’on assure son partenaire dans la longueur suivante. Une fois arrivé en „bout de corde“, le premier installe le dispositif d’assurage du second avant de prononcer la commande: „QUAND TU VEUX“.

Second

Seulement une fois que le leader a crié „QUAND TU VEUX“, le second se dé-vache. Il peut maintenant démonter le relais et se mettre à grimper. Juste avant de démarrer, il crie ‘PARTI’.

04
Grimper en second
Leader

Dès que la corde n’est plus sous tension, il sait que le second a commencé à grimper. Il avale la corde au fur et à mesure. Il fait attention de la poser proprement.

Second

Lorsqu’il grimpe, le second détache toutes les dégaines et enlève tous les points d’assurage mobile posés par le leader. Il a le dé-coinceur à portée de main en permanence.

05
Décision au relais
Leader & Second

Une fois les deux grimpeurs arrivés au relais, ils peuvent décider de grimper en réversible ou avec un leader permanent:

Décision au relais
06
Leader
Escalade en réversible

Leader: Dans l’escalade en réversible ou alternée, celui qui grimpait en second devient le leader. Dès que le second est arrivé au relais, son partenaire lui dit où s’installer et il donne au nouveau leader le reste du matériel pour la prochaine longueur. Selon la technique d’assurage utilisée, l’assurage de celui qui grimpe en tête doit être adapté. 

Second: Dès que le second arrive au relais, il s’installe confortablement et il se vache avec un nœud de cabestan sur la corde ou sur la longe elle même. Il se positionne, prend le matériel du leader et regarde la longueur suivante dans le topo. Une fois qu’il est assuré par son partenaire, le nouveau leader peut se préparer à grimper. 

Leader permanent

Leader: Si celui qui grimpait en tête la longueur précédente grimpe de nouveau en tête la suivante, on parle de leader permanent ou d’escalade non-réversible. 

Dès que le second est arrivé au relais, son partenaire lui dit où s’installer et se vacher. Puis il prend au second tout le matériel qu’il a retiré de la paroi. Une fois que le second est bien placé, il lui donne la corde. Idéalement la corde est tirée de nouveau afin que le bout de la corde du leader parte du dessus de la pile de corde. En cas de relais suspendu, la corde doit aussi être tirée de nouveau et posée sur les pieds du second ou sur sa longe ou encore dans une sangle.  

Second: dès que le second arrive au relais, il s’installe dans une position confortable et se vache. Il se positionne de façon à ce que le leader puisse continuer à grimper. Il donne à celui qui grimpe en tête le matériel qu’il a récupéré dans la voie, récupère la corde et prépare l’assurage du leader. 
 

Grimper en tête

POINTS D'ASSURAGE INTERMÉDIAIRES ET TECHNIQUE DE CORDE

Celui qui grimpe en tête doit veiller à ce que le parcours de la corde soit aussi droit que possible et les frottements limités. Lorsqu’on mousquetonne, on passe la corde dans la dégaine sans la vriller. Le passage de la corde le long du corps est aussi important: la jambe ne doit jamais être derrière la corde car en cas de chute, le grimpeur pourrait tomber la tête en bas. Il peut en résulter des Blessures graves liées à l’impact et des brûlures causées par la corde.

Mousquetonner correctement Eviter de carger les mousquetons en travers Passage de la corde du rocher vers l'exterieur Degaines rallongés pour moins de triage

MOUSQUETONNER CORRECTEMENT

En escalade alpine, en particulier dans les voies ‘Plaisir’, on trouve des spits ou chevilles à expansion. Cependant, ils sont plus éloignés les uns des autres qu’en escalade sportive. C’est pourquoi lorsque le grimpeur clippe les dégaines, il doit toujours être dans une position stable pour ne pas risquer de tomber. Les dégaines sont mousquetonnées dans le spit avec le doigt du coté inverse à la direction de l'escalade. Dans le cas d’un anneau, le doigt doit être du coté opposé au mur. 

EVITER DE CHARGER LES MOUSQUETONS EN TRAVERS

Un mousqueton ne doit jamais être chargé en torsion sur une arête. car il risque alors de rompre en cas de chute. Une dégaine rallongée ou une petite cordelette en Kevlar permet d’éviter cette charge en travers défavorable.

PASSAGE DE LA CORDE DU ROCHER VERS L’EXTERIEUR

La corde doit arriver dans le mousqueton  par derrière (par le bas) et continuer par devant vers le grimpeur. Si l’on mousquetonne en tordant la dégaine, la corde peut se décrocher en cas de chute dans les cas extrêmes.

DEGAINES RALLONGES POUR MOINS DE TIRAGE

Surtout dans les itinéraires alpins, des dégaines „Alpines“ qui se rallongent sont très utiles. Cela minimise le tirage et améliore le guidage de la corde.

Méthodes de secours:
Tirage flash express

Le tirage flash express fait partie des techniques de secours, même s'il sert bien plus comme aide auxiliaire. Si le partenaire qui grimpe en second a des difficultés à surmonter un crux, il est possible de lui donner 'plus de traction' grâce au tirage flash express. On eut ainsi aider son partenaire de cordée facilement et rapidement en cas de besoin.

Un noeud de mule Corde fixe, installer le Prussik Défaire le noeud de mule Pousser le Prussik

1. FAIRE UN NOEUD DE MULE

Si l'on doit intervenir pour aider son partenaire ou s'aider soi même avec une technique de secours, la première chose à faire est de fixer l'appareil d'assurage afin d'avoir les deux mains libres pour travailler.

FAIRE UN NOEUD DE MULE

2. CORDE FIXE, INSTALLER LE PRUSSIK

Si on n'assure pas avec une plaquette (le système est donc déjà auto-bloqué), il faut commencer par fixer le dispositif d'assurage à l'aide d'un noeud afin d'avoir les deux mains libres pour travailler. On fait ensuite un prussik court sur le brin de corde supportant la charge et on y accroche un mousqueton. le brin de corde libre est passé dans le mousqueton et tiré vers le haut.

3. DÉFAIRE LE NOEUD DE MULE

La corde est tenue pendant qu'on détache le noeud avec l'autre main et on commence à tirer. En tirant vers le haut, le cabestan saute et suit alors qu'on tire. Avec une plaquette, on tire tout simplement sur la corde.

4. POUSSER LE PRUSSIK

Dès que le Prussik est remonté suffisamment, on maintient la corde et on fait coulisser le prussik vers le bas. On peut maintenant tirer à nouveau sur la corde. Ce procédé est renouvelé autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que le grimpeur ait passé le point qui posait problème.

Vidéo

Plier la corde

Plier la corde

La corde est l'assurance-vie d'un grimpeur. On doit en prendre soin pendant l'escalade, mais aussi lorsqu’on la plie. Les nœuds et les vrilles font non seulement perdre du temps dans le mur, mais ils endommagent aussi la corde. A chaque fois qu’on love la corde, on doit donc la vérifier pour détecter d’éventuels points faibles. Si la corde est endommagée, elle doit être remplacée immédiatement.Selon ses préférences, le grimpeur utilise une méthode différente pour lover la corde: que ce soit à partir du milieu ou des extrémités de la corde, à bout de bras ou sur les épaules. Dans les courses alpines, il est utile de bien bloquer le pliage de la corde, de sorte que le grimpeur puisse la porter sur son dos facilement et en toute sécurité pendant la marche d’approche ou la descente. 
 

A PARTIR DU MILIEU 

Si le grimpeur love la corde en commençant au milieu, le vrillage s’élimine en général naturellement en glissant jusqu'au bout de la corde. On commence par chercher la marque du milieu. Puis, à partir du milieu, on se met à faire des boucles de même longueur en tenant la corde dans sa main ou autour de son épaule. Les boucles sont faites d'un côté à l'autre jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux mètres de corde. On enroule ensuite le bout bien serré plusieurs fois autour des boucles de la corde puis on tire une boucle à travers le trou. Cette boucle est passée par le dessus. Enfin, tirer sur les deux extrémités.

A PARTIR DES EXTRÉMITÉS

Il est rapide et facile de lover une corde à partir des extrémités. Pour cela, enrouler la corde boucle par boucle dans la main ou sur l’épaule jusqu’à ce qu’il reste environ 2 mètres de corde avant l’autre bout. On enroule ce bout de façon très serrée autour des boucles et on tire une boucle à travers le trou. On passe cette boucle par dessus la partie supérieure de la corde. Enfin, tirer fermement sur le bout de la corde. 

POUPÉE DE CORDE

Une poupée de corde peut être réalisée avec les deux méthodes. A partir du milieu: quand  le grimpeur a plié la corde, il doit rester au moins trois ou quatre mètres de corde. Il enroule alors les extrémités de la corde plusieurs fois autour des boucles avant de tirer une boucle à travers le trou. La boucle est passée par dessus la corde avant de tirer sur les extrémités. On peut maintenant poser la corde sur son dos. Les bouts de la corde passent par dessus les épaules sur la poitrine puis sous les bras en diagonale et retournent à la poupée de corde dans le dos. Enfin, ramener les bouts de l'arrière vers l'avant pour les nouer sur le ventre.

Si la corde est pliée à partir des extrémités, il doit rester au moins trois mètres de bout. Une fois la corde lovée, les bouts sont enroulés bien serrés autour des boucles avant de passer une boucle par dessus la corde et de tirer fermement sur les extrémités. On procède ensuite comme décrit ci-dessus : on pose la corde sur le dos, on passe les bouts de la corde par dessus les épaules sur la poitrine en diagonale sous les bras et on repasse derrière le dos avant de nouer les extrémités sur le ventre.

ORTOVOX utilise des cookies afin d'optimiser le site en fonction des besoins ses visiteurs. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies .

Je suis d'accord