Aucun favori
Sous-chapitres: Dangers alpins

Dangers alpins

DANGERS SUBJECTIFS ET OBJECTIFS EN MONTAGNE 

L’ascension de grandes voies en plusieurs longueurs - souvent loin de toute civilisation - comporte des dangers. Dangers qui peuvent avoir des conséquences désastreuses s'ils sont ignorés ou si l’on prend les mauvaises décisions sur le terrain. 

En montagne, on distingue les dangers objectifs et les dangers subjectifs auxquels le grimpeur doit faire face. Selon la situation, il peut parfois être difficile de séparer dangers objectifs et subjectifs. Par exemple, quiconque s’engage dans une paroi malgré un risque d'orage (danger objectif), parce qu'il surestime ses capacités (danger subjectif), influe sur le danger objectif par son jugement subjectif.

Dangers objectifs Dangers subjectifs

Les dangers objectifs sont ceux qui sont liés à la nature ou à l'environnement naturel. Contrairement aux dangers subjectifs, le grimpeur n'a généralement aucune influence directe sur les dangers objectifs. Mais ils peuvent être minimisés par la tactique, la préparation et l'attention.

MÉTÉO
La météo en montagne est cruciale pour toute sortie. Les intempéries ou les dangers liés aux conditions météorologiques peuvent rapidement mettre une cordée en situation dangereuse. 

CHUTE DE PIERRES
Les chutes de pierre sont souvent causées par la fonte de glace ou de neige, le vent, les animaux ou les mouvements de corde d'un grimpeur situé plus haut. La qualité de la roche peut augmenter ou diminuer le problème.

TEMOINS MUETS
Un grimpeur doit être vigilant et bien observer son environnement. Les témoins muets sont des traces clairement visibles de chutes de pierre. Par exemple des arbres endommagés, des morceaux de rocher frais au pied du mur, des marques claires d'impact ou de cassure sur le rocher ou encore du matériel endommagé dans la paroi.

CHUTE DE GLACE
La chute de glace est principalement causée par d'autres grimpeurs ou par le réchauffement.

AVALANCHES
Les randonneurs à ski ne sont pas les seuls exposés aux risques d'avalanches. Les alpinistes doivent aussi faire attention aux avalanches, en particulier au printemps.

PORTEZ UN CASQUE
Des chamois ou une autre cordée évoluant plus haut peuvent soudain déclencher une chute de pierre ou de glace. Si cela arrive, un casque peut vous sauver la vie. Le casque peut aussi vous éviter une blessure fatale à la tête en cas de choc contre le rocher lié à une glissade ou une chute. 

La principale cause d'accident en montagne est l'homme lui même : les accidents sont souvent le résultat d'un excès de confiance, d'ignorance ou de surestimation des aptitudes du grimpeur. Ces dangers sont appelés dangers subjectifs, parce qu'ils sont causés par l'être humain. La remise en question, la prudence et une formation solide permettent de minimiser ces dangers. 

SUR-ESTIMATION DE SES PROPRES CAPACITÉS 
Une mauvaise auto-évaluation et un manque de connaissances sont les causes d'accidents les plus fréquentes.

MAUVAISE ÉVALUATION DE LA SITUATION 
Un bon alpiniste expérimenté sait reconnaître suffisamment tôt une erreur d'estimation et il a un plan B.

PEUR ET SITUATION DE PANIQUE 
La peur n'est pas mauvaise en soi. Au contraire : elle nous avertit et joue un rôle évolutif pour nous protéger du danger. Le but n'est donc pas d'être intrépide mais de composer avec sa peur et d'être capable de connaitre ses propres limites.

TERRAIN ALPIN
Comparé à l'escalade sportive, l'alpinisme intègre des facteurs supplémentaires: Engagement (protection), mauvaise orientation et longueur de la sortie peut amener l'alpiniste à toucher ses limites physiques et psychologiques.

Vidéo

Orage en montagne

Météo des montagnes - orage en montagne

LA MÉTÉO COMME FACTEUR DÉCISIF EN ALPINISME

La météo est un facteur extrêmement important dans toute sortie en montagne, surtout lorsque la sécurité est en jeu. Les prévisions météorologiques jouent donc un rôle crucial dès la planification de la sortie. Mais vos propres observations de la météo sont aussi essentielles pour détecter à temps la formation d’un orage et prendre la décision appropriée suffisamment tôt. On distingue deux types d’orage : orage de chaleur et orage de front. 

Orage de chaleur Orage de front Que faire en cas d’orage?

Les orages de chaleur sont des orages locaux avec de fortes pluies et des éclairs, qui surviennent durant les mois d'été en raison du réchauffement. L'air au niveau du sol est fortement chauffé par les rayons du soleil et, au-dessus d'une certaine température, il s'élève sous forme d'air chaud et humide car il est plus chaud et plus léger que l'air ambiant. Lorsqu’il arrive en haut dans un environnement plus froid, l'air ascendant se refroidit et se condense.

Des orages d’origine thermique peuvent ainsi se produire dans une atmosphère humide et instable. On peut détecter un orage de chaleur en observant la formation d’un nuage typique en forme d’enclume (Cumulonimbus). 

SIGNES ANNONCIATEURS D'UN ORAGE DE CHALEUR:

  • Pas ou peu de rosée le matin
  • Air chaud et vent faible
  • Nuages aux bords très marqués et fort gonflement (Castellanus) dès le matin
  • Observer la formation des nuages qui mène à un orage : des cumulus (nuages isolés, denses et aux bords clairement délimités) aux Castellanus (gonflement partiel et aspect crénelé) jusqu’au cumulonimbus (nuage d'orage, le plus souvent en forme d'enclume)
  • Des orages de chaleur peuvent survenir même dans des conditions anticycloniques stables 

Les orages de front sont des orages qui surviennent toute l'année et qui s'accompagnent de précipitations continues, d’une chute des températures ou de vents forts. Ils se produisent lorsque deux fronts météorologiques opposés se rencontrent, faisant ainsi glisser une masse d'air sous une autre. Ce phénomène est particulièrement visible sur les fronts froids (voir schéma): Les masses d'air froid et dense se glissent sous les couches d'air plus chaudes au niveau du sol. Ces couches sont alors obligées de monter, créant des vents forts.

À une certaine hauteur, l'air se condense et il se forme des nuages qui, dans certaines conditions, se transforment en nuages orageux. Les orages de front s'étendent sur des zones plus grandes que les orages de chaleur. 

SIGNES ANNONCIATEURS D'UN ORAGE DE FRONT

  • Formation d’un mur de nuages foncés 
  • Détérioration prolongée des conditions météorologiques
  • Accompagné le plus souvent d’une chute des températures (Givre, chute de neige en altitude)

ATTENTION: les prévisions météorologiques jouent un rôle clé dès la planification de la sortie. Il n’y a que dans des conditions stables qu’on peut envisager une sortie et s’engager dans une grande voie. Les orages de front sont annoncés par les bons bulletins météorologiques locaux. Le risque d’orages de chaleur est annoncé lui aussi!

Si malgré une bonne planification un orage se produit lorsqu’on est en montagne, il est important de se comporter comme suit: 

  • Chercher un endroit abrité : grotte, niche ou abri sous un surplomb, loin de tout matériau conducteur

  • S’assurer contre la chute en terrain escarpé

  • S’accroupir sous le sac de bivouac, sur le sac à dos ou sur la corde et attendre la fin de l’orage

  • Ne descendre que lorsque l'orage est terminé

  • ATTENTION : Il existe également un risque de chutes de pierres ou d'hypothermie

A ÉVITER ABSOLUMENT:

  • Ne restez jamais au sommet pendant un orage. Descendez à temps

  • Pas de réaction trop rapide ou irréfléchie

  • Ne vous déplacez pas sans être assuré sur un terrain exposé

  • Ne vous séparez pas de votre partenaire ou votre groupe

Étape 1 Étape 2
Passez le LAB ROCK AWARD & obtenez votre bon pour un cours d’escalade!

Quiz: Orage en montagne

Passez le LAB ROCK AWARD & obtenez votre bon pour un cours d’escalade!

Si malgré une bonne planification vous êtes surpris par un orage en montagne, vous devez trouver un endroit approprié et sécurisé pour attendre la fin de l’orage avec votre partenaire de cordée. Cette image comporte différents abris possibles.

UTILISATION: Décidez quels endroits conviennent pour attendre la fin de l'orage et cochez-les sur l'image!

Ce ne sont pas toutes les zones correctes.

Une cabane est un endroit protégé
Les grottes ou les niches sont des endroits protégés
Aucune protection à ciel ouvert ou terrain découvert
Aucune protection sur un sommet ou en terrain découvert
Vous pouvez vous abriter sous un surplomb
Sous-chapitres: Dangers alpins

Felicitations

Vous avez répondu correctement à toutes les questions du Quiz orage en montagne!

ORTOVOX utilise des cookies afin d'optimiser le site en fonction des besoins ses visiteurs. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies .

Je suis d'accord