Aucun favori

Auto-sauvetage


Cette méthode permet à la personne tombée de ressortir de la crevasse par ses propres moyens, elle convient donc aux cordées à deux personnes, lorsqu'il n'est pas possible d'établir un point d’ancrage solide ou lorsque les autres membres de la cordée n'ont pas le savoir-faire nécessaire pour récupérer la personne tombée avec un tirage en équipe ou un moufflage. L'auto-sauvetage comprend deux phases : la phase 1 consiste remonter peu à peu jusqu'en dessous de la lèvre de la crevasse à l’aide de prussiks. C'est là que commence la phase 2, qui consiste à réaliser un auto-moufflage pour repasser sur le bord de la crevasse.

Cette méthode d'auto-sauvetage nécessite 2 Prussiks de 180-250 cm chacun, 1 mousqueton HMS et 2 mousquetons à doigt identiques.

Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Étape 6
Auto-assurage et mise en place du prussik pour le pied

Pour le prussik d’auto-assurage, faites un prussik autour de la corde et faites un nœud de poing juste en dessous du prussik. Attachez ensuite les extrémités de la cordelette au point central de votre harnais avec un autre nœud de poing. Accrochez ensuite un mousqueton dans l'œil entre le nœud de prussik et le nœud de poing du dessous. La longueur de la cordelette est idéale si le prussik bloque quand on a le bras tendu.
Un deuxième prussik, plus long, sert de marche pour le pied. Il est attaché en réalisant un deuxième nœud de prussik sur la corde juste en dessous du prussik d’auto-assurage et on ajuste sa longueur de sorte que l'on puisse y monter en pliant beaucoup la jambe.

 

Tendre la jambe

Maintenant, tendez la jambe en tenant la corde d'une main pendant que l'autre remonte le prussik d’auto-assurage le long de la corde.

Déplacer le dispositif d’auto-assurage

Asseyez-vous dans le dispositif d’auto-assurage, pliez les jambes et remontez le prussik qi sert de marche pour le pied. Les deux nœuds de prussik sont ainsi chargés à tour de rôle pour remonter pas à pas jusqu’au bord de la crevasse.

Moufflage au bord de la crevasse

Le bord de la crevasse, où la corde s'est généralement enfoncée profondément dans la glace et le névé, ne peut pas être passé avec la simple méthode du Prussik. Il est donc nécessaire de passer au moufflage.

Pour cela, on commence par enlever le prussik pour le pied et on prépare une dérivation et un blocage anti-retour sur le harnais.

Nœud de coeur

Pour le système anti-retour, on fait un nœud de cœur. Pour cela on clippe deux mousquetons identiques en parallèle dan le pontet du harnais. En arrivant du haut, on passe la corde par à travers les deux mousquetons, on la tire à nouveau vers le haut, puis on la passe une seconde fois à travers le mousqueton supérieur, de sorte que la corde sur laquelle on tire passe maintenant entre les deux mousquetons. Cette corde est ensuite déviée et passée dans le mousqueton supérieur du prussik d'auto-assurage. On peut ainsi tirer la corde dans un sens, et le nœud se bloque dans l’autre sens, ce qui permet de se sortir de la crevasse par auto-moufflage.

Alternative : micro-traction

Ici aussi, utiliser une poulie-bloqueur Mikro-Traxion comme au lieu du noued de cœur pour bloquer au niveau du harnais est un avantage. Pour cela, la poulie-bloqueur est utilisée au début comme bloqueur de la boucle pour le pied. Une fois au bord de la crevasse, on retire la micro-traction de la corde et on accroche au point central du harnais et on passe la corde de traction en haut dans le prussik d'auto-assurage. L’auto-moufflage est prêt avec un minimum de frottements.