Aucun favori
Video

La cordée : encordement et distances sur glacier

Sous-chapitre: La cordée

Votre assurance-vie : la cordée

En haute montagne, la corde est votre assurance-vie. Elle permet le sauvetage en cas de chute dans une crevasse. En montée comme en descente, elle permet d’assurer celui qui est devant et les suivants dans les passages abrupts ou sur les crêtes, grâce à un relais et des points d’assurage intermédiaires. La corde constitue un lien vital entre les membres de la cordée mais il faut toujours décider au cas par cas, selon la situation, si progresser en cordée est approprié ou si marcher sans corde présente un avantage en termes de sécurité.

ENCORDEMENT SUR GLACIER

La taille idéale d'une cordée est de 3 à 5 personnes. Plus la cordée est importante, moins le risque d'être emporté en cas de chute dans une crevasse est élevé. Dans les cordées de deux personnes, le risque d'être emporté est élevé, c'est pourquoi elles sont uniquement réservées aux alpinistes très expérimentés. A l’inverse, si la cordée est importante (5 personnes ou plus), il vaut mieux se séparer, car le rythme de progression peut devenir irrégulier, rendant l’ascension lente et fatigante, surtout pour les derniers. En règle générale : plus la cordée est importante, plus la distance entre chaque personne sera réduite. Voir ci-après pour plus de détails à ce sujet.

cordées de 4 et 5 personnes cordées de 3 personnes cordées de 2 personnes

La distance entre deux membres d’une cordée à quatre est de 8 à 10 mètres. Les nœuds de freinage ne sont pas nécessaires car en cas de chute dans une crevasse, il y a suffisamment de monde pour retenir la chute. Dans une cordée de 5 personnes, la distance sera de 8 mètres. Une cordée ne doit pas dépasser 5 personnes car cela a un effet négatif sur le rythme de progression.

Dans une cordée à 3, la distance entre chaque personne est de 10 à 12 mètres. En terrain escarpé, il est conseillé de faire des nœuds de freinage qui pourront ralentir une chute. Les nœuds de freinage sont faits dans le tiers central. Le premier nœud est fait à 3 ou 4 mètres, car la corde doit d'abord mordre dans la lèvre de la crevasse avant que le nœud puisse freiner. Les nœuds de freinage suivants sont faits tous les 1m ou 1m50.

Plus la cordée est petite, plus la distance entre les personnes sera grande. Si la cordée ne compte que deux personnes on choisira une distance de 18 mètres et on fera toujours 3 à 4 nœuds de freinage dans le tiers central de la corde. Les cordées de deux sont réservées aux grimpeurs expérimentés uniquement.

Méthode de l'accordéon Ziehharmonikamethode Gletscher Ziehharmonikamethode Gletscher

METHODE DE L'ACCORDEON

LES BONNES DISTANCES DANS UNE CORDEE A TROIS

Dans le cas d’une cordée à trois, la distance entre les membres de la cordée est d'environ dix mètres. En partant du milieu de la corde, on fait les nœuds d’encordement à cette distance, on range le reste la corde sur le corps ou lové et rangé sous le couvercle du sac. Ce reste de corde sera nécessaire pour réaliser un moufflage si un sauvetage en crevasse est nécessaire. Une façon simple de trouver les bonnes distances et le reste de corde consiste à utiliser la méthode dite "de l’accordéon".

Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Etape 5
s’encorder

Avec la méthode de l'accordéon, on peut s’encorder rapidement et facilement à la bonne distance en cordée de trois. La personne du milieu commence par s’accrocher au milieu de la corde à l’aide d’un mousqueton à verrouillage passé dans le point central de son harnais.

s’éloigner

Les deux autres membres de la cordée passent chacun un brin de la corde dans le mousqueton fixé au point central de leur harnais et s’éloignent ensemble de la personne du milieu. Pendant que celle ci tient les deux extrémités de la corde.

bonne distance

De cette façon, chaque brin de corde est divisé en deux et on obtient la bonne distance. Les trois membres de la cordée s'attachent maintenant à la corde avec des nœuds de huit et des mousquetons à verrouillage.

ranger le reste de corde

Le reste de la corde est lové par celui de devant et celui de derrière pour former un paquet propre qui sera rangé sous le couvercle de leurs sacs à dos respectifs. Le reste de corde est ainsi à portée de main si on doit faire un sauvetage en crevasse. Cela garantit qu'il reste suffisamment de corde pour réaliser un "moufflage".

 

Discipline de corde

Après le check des partenaires, on peut enfin démarrer. La corde doit toujours être sous tension sur le glacier afin de pouvoir retenir instantanément une chute.

Video

La cordée : encordement et distances sur glacier

RANGER LA RÉSERVE DE CORDE SUR LE TORSE

Autre option au lieu de faire une poupée avec la corde pour la ranger sous le rabat du sac est de lover la réserve de corde autour de son corps.

 

Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4
S’encorder

On commence par s’encorder à la distance souhaitée avec un nœud de huit et un mousqueton à verrouillage.

Faire des anneaux de corde

Maintenant, on prend la corde restante en partant du nœud et on fait des anneaux en passant au-dessus de la tête avec le bras. Tous les anneaux doivent avoir la même longueur et arriver environ au niveau de la taille. Dès qu’on approche du bout de la corde, on passe tous les anneaux en diagonale autour de son torse.

Fixer les anneaux de corde

The next step is to create a loop in the end of the rope. Feed this through the roping up loop, then from back to front through the rope coils around the body. Then wrap the loop around the coils until the end of the excess rope measures 30 to 40cm.

Attacher

Avec un nœud en croix (nœud de poing) , on attache la corde restante autour des trois brins de corde qui sortent de l'œil du nœud. Ainsi, en cas de chute dans une crevasse, l’impact de la chute s’exercera uniquement sur le harnais, sans aucun risque d'étranglement.