Tonte

Tonte

Tonte

Deux fois par an, le temps est venu de tondre des moutons. Pour cela, de vrais professionnels sont employés dans les fermes : Le plus souvent trois à quatre tondeurs travaillent en parallèle dans leur propre stand de tonte. Il leur faut en général entre trois et cinq minutes pour tondre un mouton - tout se passe entièrement à la main. Chacun parvient ainsi à tondre environ 200 brebis en une journée. Peu à peu, les moutons sont amenés au «lieu de tonte" où les tondeurs travaillent chacun à leur place.

Comme la tonte a toujours lieu à hauteur de genoux, le tondeur est équipé d’un harnais qui supporte son torse pour protéger son dos. Il tient le mérinos entre ses jambes et rase la laine sur toute la surface de son corps. Les mouvements avec lesquels ils passent leurs instruments sont particulièrement fluides et doux. Ni les travailleurs ni les moutons ne sont stressés. Les tondeuses sont équipées de peignes très larges pour ne pas blesser les moutons. En commençant par le ventre, en passant par les jambes, puis le cou et la tête, la laine est tondue jusqu’à la croupe. 

Après quelques minutes tout est terminé et le mouton rejoint ses semblables déjà tondus dans l’enclos.

Comme la tonte est effectuée par les experts les mieux formés, la tonte est un processus très doux qui dérange à peine les animaux.

Après la tonte, la laine est étalée sur une table de tri. Un juge mandaté par le gouvernement décide alors de la qualité de la laine : diamètre, épaisseur et longueur de la fibre, degré de pureté et robustesse sont évalués pour classifier la laine entre cinq catégories. Une norme internationale prédéfinit les catégories A à E. ORTOVOX utilise uniquement de la laine de très haute qualité issue des catégories AA ou AAA.

Une fois la laine triée, elle est pressée sur place en grosses balles de jusqu'à 200 kg et stockée jusqu'à la prochaine étape, le lavage de la laine.